Ophélie Barés

Amatrice de photographies et de bonnes choses, Ophélie Barés se destinait à une carrière de photographe culinaire. Pourtant, après le bac, elle prend une autre direction, « au lieu de poursuivre et d’intégrer une prépa d’art, je décide d’aller à la source du travail de photographe culinaire en m’intéressant à l’élaboration technique des plats, côté sucré. »

S’ensuivra une formation à l’école Ferrandi à Paris complétée par un stage en alternance à l’hôtel Meurice. Elle apprend toutes les bases aux côtés de Camille Lesecq, chef pâtissier de Yannick Alléno à l’époque. Une année lui suffira pour obtenir son CAP/BEP. Le Meurice refuse de la laisser partir, on lui propose une place de commis. Ophélie va de poste en poste, elle apprend beaucoup, s’imprègne de la rigueur ambiante et lorsqu’en 2007, la troisième étoile vient couronner le restaurant gastronomique, elle réalise les bonheurs et les récompenses que peut induire un travail réalisé par une équipe performante.

Elle se prend à rêver de challenges… Et la photographie fait partie de ses rêves. Alors elle s’inscrit à un concours pour intégrer les Gobelins, une école de photographie, mais son envie de poursuivre en pâtisserie est plus forte.

En 2008, Ophélie quitte le Meurice, intègre l’équipe du Ritz. Elle est « petit commis ». C’est là qu’elle verra pour la première fois Arnaud Faye et qu’elle entretiendra une relation pâtissière fusionnelle avec Claire Heitzler. Trois années d’un travail intense la feront basculer à un poste de chef de partie.

Le Ritz doit fermer ses portes, Claire Heitzler l’oriente vers François Perret, alors chef pâtissier de l’hôtel Shangri-La à Paris. Aussitôt, une entente très cordiale s’instaure entre le chef et sa pâtissière, ils font du bon travail, tourné essentiellement vers les légumes.

Seulement voilà, un bon professionnel est toujours repéré, Yannick Alléno la rappelle à peine six mois après son arrivée auprès de François Perret, pour un poste de sous-chef pâtissier au restaurant gastronomique de l’hôtel Cheval Blanc à Courchevel. La saison d’hiver terminée, c’est Arnaud Faye qui la rappelle. Il lui propose le poste de chef pâtissier à l’Auberge du Jeu de Paume à Cnatilly. Son premier poste de chef !

Deux ans plus tard, Ophélie participe et gagne l’émission-concours de France 2 Qui sera le prochain grand pâtissier ?. Et est élue dans la foulée chef pâtissier de l’année par ses pairs. Christophe Michalak lui propose d’intégrer l’équipe de son École Master Class, où elle donne des cours deux fois par semaine, et le Take Away, où elle officie chaque jour.

 

 

En savoir plus

► Retrouvez Ophélie Barés dans la rubrique La pâtisserie de : Thuriès Gastronomie Magazine n°261 - juillet-août 2014

► Recettes du chef

S'abonner à un magazine de référence

Thuriès Gastronomie Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Plus de 3000 recettes et 12000 procédés de plus de 400 chefs (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !

 

Newsletter,

restez informé de nos actualités, de nos offres, de notre agenda...