Virginie Basselot

Originaire de Normandie, Virginie Basselot est née en Normandie en 1979, où ses parents tiennent une auberge près de Pont-l’Évêque. Enfant, Virginie se voyait pilote de chasse, parcourant le ciel à grande vitesse. En la décourageant à se lancer dans cette voie, ses professeurs n’imaginaient pas sceller son destin avec la gastronomie. À l’âge de 15 ans, elle effectue un stage chez Christian Girault, un ami de la famille, à l’Auberge de l’Abbaye à Beaumont-en-Auge. Son père ne voulait pas qu’elle travaille dans la restauration estimant ce métier trop dur. Mais c’est l’inverse qui se produit. S’ensuit un premier poste au Casino de Deauville.

À 19 ans, elle quitte sa Normandie natale pour vivre l’aventure parisienne. Elle intègre le Crillon dont le chef est alors Dominique Bouchet. Un an plus tard, elle rejoint les équipes de Guy Martin au Grand Véfour. Elle connaît la consécration de la troisième étoile et voyage beaucoup notamment au Japon. Virginie Basselot y reste trois ans, mais souhaite revenir dans un palace. Ce sera Le Bristol avec Éric Frechon et Franck Leroy. En 2008, elle prend le poste de sous-chef et en 2009, la troisième étoile tant attendue vient courronnée le chef et sa brigade. L’heure des choix est alors venue pour Virginie Basselot qui souhaite voir sa carrière évoluer.

Après avoir songé un temps à devenir propriétaire de son propre établissement, Virginie Basselot recherche finalement une place de chef des cuisines dans un hôtel de taille moyenne. Ce sera le Saint-James-Paris qui la sollicitera en premier. Dès sa première visite, le chef a été conquis par cette maison de maître de l’ouest parisien, un coup de cœur. Les efforts de la jeune femme et de ses équipes sont payants : une première étoile au guide Michelin est venue couronner la carte du soir du Saint-James-Paris en mars 2014, à la surprise générale.

En 2015, elle rejoint le cercle très prisé des Meilleurs Ouvriers de France. Un rêve qui se réalise… Après Andrée Rosier, chef du restaurant Les Rosiers à Biarritz, elle est la deuxième femme à être honnorée du col bleu-blanc-rouge.

L'année suivante, Virginie Basselot quitte l'hôtel Saint-James-Paris pour rejoindre le groupe La Réserve, elle officiait à La Réserve Genève en Suisse. Aujourd'hui, de retoru en France, elle est désormais chef des cuisines du restaurant Le Chantecler, à l'Hôtel Négresco de Nice.

 

 

► En savoir plus

Thuriès Gastronomie Magazine n°263 - octobre 2014

► Recettes du chef

S'abonner à un magazine de référence

 

 

Thuriès Gastronomie Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Des milliers de recettes de plus de 350 chefs avec leurs procédés détaillés (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !

 

Newsletter,

restez informé de nos actualités, de nos offres, de notre agenda...