Ouvertures

LE DOMAINE DE LOCGUÉNOLÉ À KERVIGNAC À Kervignac, dans le Morbihan, le Domaine de Locguénolé a repris vie à l’issue de travaux conséquents qui marquent l’entrée dans une nouvelle ère. Cette institution du sud Bretagne a confié ses cuisines à Yann Maget, MOF 2022 et ancien second du chef Éric Frechon au Bristol. À seulement 34 ans, il entend la faire évoluer sans la dénaturer pour autant, en s’appuyant sur le dynamisme et la simplicité qui le caractérisent.
LA TOUR D’ARGENT À PARIS Après un an et demi de travaux, l’institution parisienne a su se réinventer tout en restant fidèle à ses valeurs de tradition et d’excellence. Yannick Franques, MOF 2004 et chef depuis 2019, compose sa carte des grands classiques mais contraste aussi par des créations plus contemporaines nourries par le terroir francilien dont il s’inspire.
RESTAURANT OKA À PARIS Tout au long de son parcours, Raphael Rego s’est efforcé de croire en sa vision. Devant embrasser une carrière dans le marketing, il se dirige finalement vers la cuisine et choisit la France pour s’établir et révéler l’étendue de son talent. À l’aube de son 40ᵉ anniversaire, l’homme se dévoile encore un peu plus avec l’ouverture d’OKA-FOGO, concept novateur réunissant deux tables en un seul et même lieu.
MAISON SOUS LES BOIS À ANNECY Après son expérience malheureuse à Val-d’Isère, Benoît Vidal a retrouvé la sérénité et l’envie de cuisiner. Celle du partage aussi, avec ses clients, mais surtout avec sa brigade. Intimement lié à la nature et aux éléments, le chef écrit à l’aube de ses 50 ans un nouveau chapitre de sa vie à Annecy, dans une maison où il se sent bien.
LOISEAU DU TEMPS À BESANÇON Blanche Loiseau dit être « tombée petite dans la marmite ». Après une enfance passée en cuisine, et un bac général en poche, elle s’inscrit au Bachelor des Arts culinaires de l’Institut Paul Bocuse. La jeune cheffe avoue avoir le caractère de son père : fonceuse, son projet de vie en tête, elle est assurée de ne pas pouvoir faire autre chose que de la cuisine. Elle a ouvert à Besançon le bistro « façon » Loiseau, avec la certitude d’être un jour la cheffe du Relais Bernard Loiseau à Saulieu.
MADAME CACAO À PARIS Durant 16 ans, Christelle Brua a contribué à la destinée sucrée du Pré Catelan auprès de son ami et mentor Frédéric Anton. Elle s’est ensuite installée au Palais de l’Élysée par amitié pour Guillaume Gomez, alors chef des cuisines. Après 3 ans sous les ors de la République, la plus discrète de nos pâtissières et l’une des plus talentueuses s’est lancée le 7 avril dernier dans une nouvelle aventure. Quittant au moins un temps la pâtisserie, elle se consacre désormais en toute liberté au cacao.
Sébastien Renard incarne la jovialité. Ce jeune chef de 28 ans a l’énergie contagieuse et la bonne humeur communicative. Médiatisé par l’émission « Top Chef » en 2022, originaire des Hauts-de-France où il a ouvert Maison Renard à Béthune, le 26 avril 2023, dans cette bâtisse qui fut longtemps le restaurant du chef de Marc Meurin avec qui il a travaillé…
Ricardo Silva avoue n’être guidé que par la passion. Celle qui le pousse vers l’excellence depuis cette école hôtelière au sud du Portugal dans laquelle il s’inscrit adolescent par peur de finir agriculteur ou ouvrier dans le bâtiment. Il y apprend la rigueur et découvre une véritable vocation, au point de devenir le premier de la classe. Après 13 années de collaboration avec Thierry Marx, les voilà désormais associés dans ce restaurant du 8e arrondissement de Paris, première pierre angulaire d’une nouvelle philosophie de restauration.
Ambos signifie « les deux » en espagnol, un nom d’établissement en clin d’œil aux origines vénézuéliennes de Cristina et au duo de chefs qu’elle forme avec son époux, Pierre Chomet. Dans cet écrin lumineux et chaleureux installé face au Sénat à Paris, ils proposent une cuisine à leur image : sans frontières, malicieuse et précise.
Louis Festa est assurément promis à un bel avenir. L’élève turbulent a trouvé sa voie, en cuisine, où il s’exprime à 25 ans seulement avec beaucoup d’assurance. Avec sa compagne Cerise, il a voulu ce restaurant comme une salle à manger, avec cuisines ouvertes. Les assiettes sont l’exact reflets des productions saisonnières, car ici le chef s’adapte aux récoltes, et ne demande rien de plus à ses producteurs. Il ne faut par conséquent pas être surpris de voir les assiettes évoluer au fil des jours.

Pages

S'abonner à un magazine de référence

 

 

Thuriès Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 9 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Des milliers de recettes de plus de 350 chefs avec leurs procédés détaillés (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !