VIRGINIE BASSELOT

LE NEGRESCO À NICE

La petite Virginie voulait être pilote de chasse. Elle sera finalement cheffe, l’une des rares femmes de son métier à arborer le col bleu-blanc-rouge d’un des Meilleurs Ouvriers de France. Depuis août 2018, elle dirige les cuisines de l’hôtel Le Negresco, un lieu qui semble tout à sa mesure.

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec sa maman

Votre père était restaurateur ?

Mes parents avaient une auberge lorsque j’étais enfant, jusqu’à mes 4 ans, mais je garde toutefois des souvenirs de cette époque. Ensuite mes parents ont travaillé au casino de Deauville.

 

Quelle petite fille êtes-vous ?

Je suis fille unique, et j’étais très sage, avec un père assez dur. J’étais très timide, on ne m’entendait pas beaucoup…

 

 

Virginie enfant

Quelles sont vos activités ?

J’étais à l’école à Blangy-le-Château, petit village à côté de Pont-l’Évêque, et dès l’âge de 6 ans j’ai pratiqué l’équitation. Je montais à cheval le mercredi comme d’autres vont à la piscine. Ensuite j’ai eu ma propre jument.

 

L’école vous plaisait ?

Ce n’était pas mon truc… Disons qu’il y a des matières que j’aimais beaucoup et dans lesquelles je travaillais, et des matières que j’aimais moins, et là il ne se passait rien. J’étais sélective…

Recette réservée aux abonnés

Envie de découvrir la suite ?

Abonnez-vous pour voir l'intégralité de cette recette !

Accédez en illimité à plus de 3000 recettes de Chefs ainsi qu'à nos magazines en ligne et aux galeries photos de nos reportages.

Je m'Abonne !

S'abonner à un magazine de référence

 

 

Thuriès Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Des milliers de recettes de plus de 350 chefs avec leurs procédés détaillés (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !