À la table d'Adrien Descouls

ORIGINES AU BROC

Adrien Descouls est un Auvergnat pure souche. Originaire de Gelles, cet ancien candidat de « Top Chef » de 31 ans s’est avant tout fait connaître pour sa cuisine authentique. Fier de sa région, il n’hésite pas à valoriser les produits de son terroir dans ses assiettes, tout en respectant la saisonnalité de ses ingrédients.
C’est pour cette raison que la carte de son restaurant Origines se renouvelle constamment.

 

C’est en 2018, suite à la fermeture de l’hôtel-restaurant Le Diapason, situé dans le village du Broc, dans le Puy-de-Dôme, que la municipalité contacte Adrien Descouls. Sans repreneur après plusieurs mois de fermeture, elle propose au jeune chef de racheter l’établissement. Alors en pleine recherche d’un local en Auvergne pour son projet d’ouverture, et connaissant l’emplacement du restaurant et de son incroyable point de vue sur la chaîne des Puys, le chef accepte sans hésiter.

Pourquoi avoir choisi la cuisine ?

Je suis issu d’une famille de cuisiniers, mon père l’était, et mon arrière-grand-mère était saucière au George V et au Plaza Athénée. Nous avons toujours aimé l’art de la table, bien boire, manger et profiter de la vie. Au début je n’étais pas sûr de devenir cuisinier, j’étais juste un grand gourmand mais je me souviens que plus jeune, j’aimais déjà voir les gens sourire à table. Je me demandais comment créer des moments uniques autour d’une table alors je me suis naturellement dirigé vers cette voie.

Qu’est-ce qui vous anime au quotidien ?

L’envie de surprendre les clients, créer quelque chose d’unique.
J’essaie de faire des plats d’exception tout en valorisant un territoire, c’est mon leitmotiv de tous les jours.

Quels chefs ont marqué votre parcours ?

Tout d’abord Christian Têtedoie. L’homme m’a marqué mais aussi le technicien qu’il est. Ensuite Stéphane Dupuy, chez qui j’étais en alternance pour mon BTH (brevet de technicien hôtelier) puis Éric Briffard au George V. C’est vraiment lui qui m’a permis de devenir le cuisinier que je suis, par l’excellence de sa cuisine et la vision qu’il avait des produits de qualité. Nous partagions les mêmes valeurs, il était fils d’agriculteur, et j’avais moi aussi vécu à la ferme.

Recette réservée aux abonnés

Envie de découvrir la suite ?

Abonnez-vous pour voir l'intégralité de cette recette !

Accédez en illimité à plus de 3000 recettes de Chefs ainsi qu'à nos magazines en ligne et aux galeries photos de nos reportages.

Je m'Abonne !

S'abonner à un magazine de référence

 

 

Thuriès Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Des milliers de recettes de plus de 350 chefs avec leurs procédés détaillés (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !