À LA TABLE DE Beatriz Gonzalez

CORETTA À PARIS

 

Beatriz Gonzalez est une cheffe pétillante, solaire et généreuse, sa cuisine est le simple reflet de sa personnalité. Après Neva Cuisine, ouvert en 2011 avec le pâtissier Yannick Tranchant, elle s’est installée en 2014 dans le quartier des Batignolles, dans un cadre moderne et lumineux, où ses assiettes lui assurent toujours l’engouement des gourmets.

 

Fille de restaurateurs, née au Mexique sur l’île de Cozumel, Beatriz Gonzalez ne se voyait pourtant pas comme cuisinière. L’influence maternelle aura finalement compté... les effluves d’une cuisine gourmande et savoureuse ayant bercé toute sa jeunesse, elle dédiera elle aussi sa vie à la cuisine. « J’ai toujours cuisiné avec ma mère, raconte-t-elle. Elle me disait : tu dois apprendre à cuisiner, un jour ça te servira quand tu seras mariée... Mais je ne m’imaginais pas cheffe un jour. Surtout quand je voyais maman qui multipliait les tâches... entre la cuisine au restaurant, et nous à la maison. »

 

LA FRANCE, PAYS DE LA GASTRONOMIE
Quand elle choisit la voie culinaire, son père pense immédiatement à la France pour qu’elle se forme. Beatriz se projette plus à la Culinary Institut of New York, mais les frais du cursus auront raison de ses envies américaines. C’est donc à Lyon qu’elle débarquera, en 1999, pour suivre les cours de l’Institut Paul Bocuse. La meilleure école aux yeux de son père. « En arrivant ’c’était chaud’, se souvient Beatriz, car je ne parlais pas un mot de français... Quand les professeurs s’adressaient à moi, je ne comprenais rien. Heureusement que des élèves de plusieurs nationalités étudiaient à Écully, dont beaucoup de Latino-Américains. Je pouvais donc parler espagnol et anglais. » Elle n’apprendra le français que lors de son premier stage, à Cannes, au restaurant La Belle Otero. « Un jour où je suis revenue avec un produit alors qu’on m’en demandait un autre, quelqu’un a dit : mais elle ne comprend rien. Ce jour-là je me suis dit, Ah non, plus jamais ça. J’ai donc appris le français. » Vingt ans plus tard, c’est avec un accent charmant et un débit calqué sur son énergie débordante qu’elle s’exprime dans notre langue.

 

Recette réservée aux abonnés

Envie de découvrir la suite ?

Abonnez-vous pour voir l'intégralité de cette recette !

Accédez en illimité à plus de 3000 recettes de Chefs ainsi qu'à nos magazines en ligne et aux galeries photos de nos reportages.

Je m'Abonne !

S'abonner à un magazine de référence

 

 

Thuriès Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Des milliers de recettes de plus de 350 chefs avec leurs procédés détaillés (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !