Édito 238

Edito
29/03/2021

C'est une période attendue par les chefs et par grand nombre de gastronomes. Le printemps est plus qu’un avant-goût de l’été, c’est le moment de l’an- née qui voit nos étals changer. Nos marchés prennent de la couleur, et nos assiettes aussi dans le même temps.

 

Le printemps s’illustre parfaitement sur la couverture de votre nouveau numéro. Les asperges d’Anne-Sophie Pic figurent au rang des produits qui réjouissent les gourmets. La cheffe de Valence nous a reçus dans des cuisines encore bien calmes, avec une impatience palpable, tout comme son pâtissier, d’accueillir à nouveau ses clients.

 

L’album du chef consacre l’une des personnalités les plus emblématiques de la « bistronomie ». Yves Camdeborde, médiatique par ses nombreuses apparitions télé, notamment par sa participation à l’émission « Masterchef » sur TF1, il n’a pourtant rien perdu de son authenticité et de sa verve béarnaise. Il nous a raconté son parcours, sans langue de bois, retraçant une carrière qu’il se voit achever dans quelques années dans la quiétude d’une ville de province.

 

L’album du pâtissier nous amène quant à lui bien plus loin. Car c’est à Las Vegas que s’est installé l’un de nos prodiges nationaux. Amaury Guichon, l’homme aux 8 millions de followers sur les réseaux sociaux, a ouvert, juste avant la crise sanitaire, une école à son nom, unique en son genre aux États-Unis, dans la ville du jeu et de la démesure. Rencontre avec l’as de l’art chocolaté.

 

L’ouverture se fait attendre pour Julien Gatillon, lui qui devait ouvrir au mois de décembre une table gastronomique d’un nouveau genre dans la très chic station de Megève. Avec sa compagne Sonia, ils gardent l’espoir d’une ouverture la plus proche possible. Pour Thuriès, il a mis en route ses fourneaux et réalisé quatre recettes exclusives.

 

Nous sommes également partis en Alsace, à La Merise, chez Cédric et Christelle Deckert, l’un des deux promus de la catégorie deux étoiles de cette année 2021. Il nous a reçus avec cette convivialité propre à celle qu’il entretient avec son épouse dans leur maison de Laubach.

 

Enfin, c’est au Pyla que nous avons fait escale à la pâtisserie d’Antony Prunet, avec comme un avant-goût de vacances. Nous avons fait la connaissance de celui qui en quelques années est devenu la coqueluche des gourmands de la région, et des nombreux touristes amoureux du bassin d’Arcachon.

 

À l’heure où nous bouclons, il est encore difficile d’annoncer une date de réouverture et de sortie de crise, alors tenons bon, et prenons l’arrivée du printemps comme une fenêtre ouverte sur des lendemains plus sereins.

Anne LUZIN

S'abonner à un magazine de référence

 

 

Thuriès Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Des milliers de recettes de plus de 350 chefs avec leurs procédés détaillés (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !