Nos adresses

« Boire bon et bien manger » voici la volonté affichée par Jean-François Têtedoie, fils du chef lyonnais Christian Têtedoie, et son complice Lemmy Brou, dans ce bistrot rôtisserie valorisant les produits d’Auvergne-Rhône-Alpes.
Après 8 ans de travail commun dans les cuisines de Christian Têtedoie, Thibault Martel et Baptiste Rivière ont ouvert Armada à Lyon.
C’est dans cette salle que tout a commencé en 1997, lorsque Emmanuel Renaut rachète une pizzeria et la transforme en restaurant gastronomique. Et lorsque Les Flocons de Sel ont déménagé sur les hauteurs, le chef aujourd’hui triplement étoilé transforme sa table en Flocons Village , un lieu qu’il veut simple pour servir des assiettes savoureuses et réconfortantes après les journées de ski.
Après Dubaï, Pékin, Shanghai et Milan, Niko Romito, chef originaire des Abruzzes dans le centre de l’Italie, signe la carte du restaurant du Bvlgari Hotel à Paris. Récompensé de trois étoiles par le guide Michelin pour sa vision contemporaine de la cuisine italienne, il reproduit ici la formule qui assure son succès, la réalisation de plats traditionnels sous le sceau de l’excellence. Dans cette salle aux tons cuivrés ouverte sur le jardin privé de l’hôtel, parisiens et touristes se délectent de quelques antipasti haut de gamme, Vitello tonnato, Tortelli au turbot, câpres, citron et tomate...
C’est en face de la plage éponyme que Jules Dupouy et sa compagne Raphaëlle Abbadie ont ouvert leur hôtel-restaurant de 9 chambres dans cette bâtisse typique de l’architecture basque de 1930, qui immédiatement invite à la détente et au far- niente. À quelques minutes de marche seulement du charmant village de Bidard, cette maison s’inscrit parmi les bonnes tables de la région. Avec une particula- rité, le chef Jules Dupouy ne cuisine qu’au feu de bois. Par un ingénieux système, le grill se rapproche ou s’éloigne du foyer de braises et permet ainsi de cuire légumes, viande et...
L’ouverture de Partage signe un retour aux sources pour cet enfant du pays d’Iroise. Étoilé en mars 2011 lorsqu’il est chef de cuisine de L’U Santa Marina à Porto-Vecchio, il le sera à nouveau à la table du Château de Sable à Porspoder en 2016. En reprenant l’Hôtel des Voyageurs à Saint- Renan, Julien Marseault décide d’appréhender la gastronomie sous le prisme du partage, en allant jusqu’à la création d’un présentoir spécifique en collaboration avec l’Atelier Didier Jolec, ébéniste à Saint-Renan. Car l’idée ici est de déposer sur la table des plats à partager. Une...
Le Château de Brindos, ancien hôtel de Serge Blanco, est désormais la propriété du groupe Millésime. Entièrement restaurée, la somptueuse bâtisse posée au bord du lac abrite 39 chambres dont 10 lodges flottant à la surface de l’eau. En plus d’un superbe bar, l’établissement dispose également d’une salle de restau- rant aux airs Art déco, et d’une immense terrasse donnant directement sur le lac. Et si la cheffe Flora Mikula donne le la, c’est à Hugo de la Barrière qu’elle a confié la responsabilité des cuisines du Château de Brindos. Convaincu par le locavorisme, le chef...
En italien, une damigiana est une bonbonne en verre recouverte d’osier, utilisée depuis l’Antiquité pour conserver l’huile et le vin. Cette trattoria du quartier des Halles, en plus d’un accueil souriant à l’accent chantant, propose une gastronomie italienne qui casse les codes et dépoussière les classiques de la cuisine transalpine. Une approche que l’on doit à Alex Berrettini, originaire de Vénétie, nouveau chef de cette sympathique table où l’on peut tout aussi bien goûter une excellente charcuterie, comme des assiettes plus contemporaines à l’image de ces chips de riz, tartare...
La brasserie du premier étage de la tour Eiffel, désormais gérée par Thierry Marx, s’est refait une beauté. Volume XXL pour ce lieu perché à 57 mètres au-dessus du sol, avec ses 230 places assises, et cette vue incroyable sur le Trocadéro. Les places près des baies vitrées sont bien entendu extrêmement prisées. Le décor, imaginé par le designer Ramy Fischler et l’architecte Nicola Delon, joue la sobriété avec des couleurs rappelant celles de la tour, avec cette impression dominante d’être vraiment au cœur de ce monument iconique de la capitale. Pour réaliser sa carte, le...
« Tant que c’est allumé, on peut boire et manger. » Cette phrase inscrite sur la porte de ce bistrot du 5e arrondissement donne le ton. Ancien chef du 110 Taillevent dans le 8e, Émile Cotte, également passé par Le Pré Catelan*** et le restaurant Drouant , s’est depuis 2021 établi dans ce bistro cave à manger, dont le nom fait écho à ses origines limousines. « Baca » signifiant « manger » en patois local. Baca’v pour souligner l’activité de caviste. Car en plus de pouvoir manger de manière simple, gourmande et généreuse, l’adresse est ouverte entre 9 h et 18 h pour permettre l’acquisition d’un...

Pages

S'abonner à un magazine de référence

 

 

Thuriès Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 9 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Des milliers de recettes de plus de 350 chefs avec leurs procédés détaillés (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !