Nos rubriques

Au cœur du 7e arrondissement, l’ancien Bistrot de Christian Constant est depuis 2021 Le Café Lignac.
Sensible, solaire et bienveillante sont les adjectifs généralement employés pour décrire la cuisine de Julien Sebbag.
Murs de pierres apparentes, imposante charpente en bois, belle hauteur sous plafond, bar d’antan, vaisselle dépareillée et grand foyer pour assurer les cuissons au feu de bois donnent à cette Auberge un cachet certain.
Difficile parfois de conserver son attention sur l’assiette tant la vue est belle sur la baie de Carantec.
Arrivé en 2018 à Callas, dans le Var, pour seconder le chef Philippe Da Silva, Anthony Salliège lui a succédé à sa disparition soudaine.
Natif de la région du mont Fuji, Yoshitaka Takayanagi se forme à l’école Tsuji et auprès de grands noms de la gastronomie française tels Guy Martin, Yannick Alléno et Alain Ducasse.
Cette table boulonnaise a tout du bistro de quartier. Table au coude à coude, cuisine ouverte en fond de salle, et une franche convivialité tant dans la clientèle qu’au service.
Cette table boulonnaise a tout du bistro de quartier. Table au coude à coude, cuisine ouverte en fond de salle, et une franche convivialité tant dans la clientèle qu’au service.
Ouverte en novembre 2021, la boulangerie pâtisserie Brigat’ est une affaire de famille. Lucio et Thomas Colombo, nés près de Milan, dans le nord de l’Italie, ont été dès leur plus jeune âge bercés par la cuisine de leur mère. Après leurs études à l’institut des arts culinaires, chacun se spécialise naturellement dans son domaine de prédilection. La pâtisserie pour Lucio, la boulangerie pour Thomas. Les pains et les pâtisseries vendus chez Brigat’ sont aujourd’hui le reflet de leurs expériences et de leur culture.
Louis Festa est assurément promis à un bel avenir. L’élève turbulent a trouvé sa voie, en cuisine, où il s’exprime à 25 ans seulement avec beaucoup d’assurance. Avec sa compagne Cerise, il a voulu ce restaurant comme une salle à manger, avec cuisines ouvertes. Les assiettes sont l’exact reflets des productions saisonnières, car ici le chef s’adapte aux récoltes, et ne demande rien de plus à ses producteurs. Il ne faut par conséquent pas être surpris de voir les assiettes évoluer au fil des jours.
David Charrier est arrivé au Château Troplong Mondot, domaine viticole de Saint-Émilion, en avril 2013. La table d’hôtes des débuts est aujourd’hui un restaurant étoilé au guide Michelin depuis 2016. La cuisine du restaurant Les Belles Perdrix est gourmande, savoureuse et basée sur des ingrédients travaillés avec le plus grand soin. Et depuis le mois de janvier 2021, les desserts sont signés Adrien Salavert, l’ex-pâtissier de La Réserve à Paris, qui joue lui aussi la carte de la gourmandise, de la simplicité et de la précision dans des créations toujours à l’image de la saison.
Il suffit d’observer Héloïse Château dresser ses desserts, pour comprendre son attrait pour la pâtisserie. Le soin et l’attention qu’elle porte au moindre détail, la minutie, la rigueur qu’elle applique à chacune de ses créations forcent le respect. Depuis un an, c’est aux côtés de Jérôme Schilling qu’elle compose la partition sucrée du restaurant Lalique , jouant sur les notes du sauternes pour faire écho aux vins du Château Lafaurie-Peyraguey.
HÔTEL-RESTAURANT LALIQUE À SAUTERNES CHÂTEAU LAFAURIE-PEYRAGUEY Il a la cuisine chevillée au corps, l’esprit d’équipe, et un attrait viscéral pour les challenges. Jérôme Schilling, 40 ans, l’Un des Meilleurs Ouvriers de France Cuisine 2022, est depuis 2018 le chef du restaurant Lalique à Sauternes. En 4 années seulement, il a su tisser un lien avec ce terroir de vignes qui entourent le Château Lafaurie-Peyraguey. Un dialogue entre mets et vins, mais aussi entre chaque acteur du domaine, qu’il soit en cuisine ou dans les vignes.
LES ÉTANGS DE COROT À VILLE-D’AVRAY Au fil du temps, Rémi Chambard s’est pleinement inclus dans ce terroir francilien avec lequel il travaille désormais depuis plus de 10 ans. À sa carte, des produits de saison, en toute logique, mais surtout des ingrédients sourcés auprès de producteurs avec qui il a tissé de véritables liens. Sa cuisine, il l’a souhaitée ouverte, pour plus de modernité et de transparence, mais certainement aussi pour admirer cette grande salle lumineuse qu’il a imaginée avec l’architecte Christophe Bachmann. Originaire de Rochefort, Rémi Chambard, 39 ans, s’est formé au...
LA MARINE À NOIRMOUTIER Jérémy Garnier a 24 ans et accompagne Alexandre Couillon dans l’élaboration de ses desserts depuis 3 ans. Mais sa mission ne s’arrête pas là. Il élabore également le pain au levain de la maison, les douceurs vendues à l’épicerie, les viennoiseries du petit-déjeuner de l’hôtel et les desserts du bistro La Table d’Élise. De quoi pleinement épanouir ce jeune pâtissier qui a soif d’apprendre. Originaire de Montpellier, Jérémy Garnier commence sa formation par un baccalauréat professionnel cuisine qu’il suit au lycée Jean Moulin à Béziers. Mais il est pourtant déjà attiré...
LA MARINE À NOIRMOUTIER Si les débuts n’ont pas été simples, avec parfois même l’envie de renoncer, Alexandre Couillon et son épouse Céline ont su, à force de travail et de talent inscrire La Marine comme une destination incontournable. Avant l’heure, le couple Couillon a fait le choix d’une salle intimiste, 20 couverts, et d’un sourcing local pour composer des menus où le produit s’impose en majesté.
PÂTISSERIE ENCORE À ASNIÈRES-SUR-SEINE Passionnée d’art et de gastronomie, Ophélie Barès se destinait à être photographe culinaire. Pourtant elle s’inscrit à l’École Ferrandi, et y révèle un véritable potentiel en cuisine. Elle se décide alors à poursuivre dans cette voie, intègre les équipes du Meurice, du Ritz, et en 2014 participe à l’émission « Qui sera le prochain grand pâtissier ? » qu’elle remporte. Malgré cette médiatisation et sa participation au jury de « L’Académie Gâteaux » aux côtés de Cyril Lignac et de Desty Brami un peu plus tard, la jeune femme garde les pieds sur terre et se...
Dévoilé au grand public par sa participation à l’émission « Top Chef », Merouan Bounekraf n’a pas ouvert de restaurant comme tout bon cuisinier, mais une boulangerie-pâtisserie dans le 15e arrondissement de Paris. Loin de lui l’envie de se démarquer, le cuisinier avait simplement l’envie d’entreprendre et encore plus celle de réussir. Le voici donc chef d’entreprise, aussi à l’aise à la vente qu’au fournil.
Paul Pairet réhabilite en 2023 ce qui a fait la superbe des palaces : Le Grill. En ouvrant Nonos au sein de l’hôtel de Crillon, il ravigote les plats canailles, réveille les plats bourgeois et remet sur le grill les plus grands classiques.
C’est dans une salle à l’ambiance Art déco, entièrement rénovée, avec une vue imprenable sur la Méditerranée qu’officie Aurélien Véquaud.

Pages

S'abonner à un magazine de référence

 

 

Thuriès Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 9 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Des milliers de recettes de plus de 350 chefs avec leurs procédés détaillés (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !